Le Courrier du Pays de Retz parle d’EmploiBreizh

Il crée un site d’offres d’emploi pour les Bretons

EmploiBreizh veut faciliter la vie des recruteurs et des chercheurs d'emploi sur la Région Bretagne

Fabio Giani est le concepteur du site internet emploibreizh.bzh. Avec sa start-up, cet habitant de Saint-Même veut faciliter la vie des recruteurs et des chercheurs d’emploi.

Après quinze années à travailler dans l’hôtellerie et à enchaîner les saisons entre mer et montagne, Fabio Giani a décidé de changer radicalement de vie professionnelle. En avril dernier, il a lancé emploibreizh.bzh, un site internet dédié à l’emploi comme son nom l’indique et seulement pour les cinq départements de la Bretagne historique.
« Je me suis rendu compte en cherchant du travail qu’en cliquant dur une annonce, cela m’amenait souvent vers un autre site, puis encore un autre et ainsi de suite, jusqu’à retrouver l’offre d’emploi d’originale, qui n’était même plus d’actualité », explique cet habitant de Saint-Même le Tenu, installé depuis 2010 sur la commune.
« Ma volonté est de proposer aujourd’hui un site internet qui permet aux candidats d’accéder à des offres en direct et simplifier la recherche, notamment, via la mise en avant de leur profil. Mon choix est la simplicité ». Il n’est même pas nécessaire de créer un compte pour postuler immédiatement.

Particularité : la gratuité

Pour les recruteurs ou les chercheurs d’emploi, déposer ou répondre à une offre est gratuit. Ce qui fait la singularité de cette plateforme. « Les charges pour les entreprises et les coûts de recrutement sont de plus en plus importants », indique l’italo breton originaire de Rennes. « Il faut compter 500-600 euros pour mettre en ligne une offre. Les associations, PME ou start-up n’ont pas forcément les moyens. Je trouvais dommage que toutes les offres ne puissent être diffusées ».

Mais emploibreizh.bzh attire aussi de grands groupe et cabinets de recrutement comme Capgemini, Zenika, Altran, Proservia… En un peu plus de six mois d’existance, le site internet compte 400 sociétés inscrites et il a enregistré plus de 600 offres de toute la région. Cela concerne notamment des postes de cadres intermédiaire, liés à l’informatique, à l’ingénierie des énergies…il y en a pour tous les niveaux de qualification.

« Le modèle économique repose principalement sur la vente de publicités et d’offres « premium » qui permet de remontrer les offres des recruteurs en haut de page » précise Fabio Giani. La start-up peut également proposer des services pour les entreprises en matière de ressources humaines : écriture d’annonces, traitement de CV ou encore recherche d’aides financières avec un prestataire extérieur. Fabio Giani est accompagné dans cette entreprise par son épouse, Priscille, riche d’une expérience dans le secteur commercial et le domaine du recrutement.

4000 Euros à récolter

Aujourd’hui, l’entrepreneur de 37 ans veut développer la notoriété d’emploibreizh. C’est pourquoi il a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme bretonne Kengo. « L’objectif est de récolter minimum 4000 euros pour améliorer notre communication sur les réseaux sociaux et professionnels, ainsi que notre référencement sur le web, explique le Tenumêmois. Nous travaillons déjà en partenariat avec le moteur de recherche gwenood.bzh« .

Ce projet pourra être financé si le créateur atteint au moins 70% de l’objectif à la fin de la collecte. Pour le moment, seulement 340 euros ont été réunis. Pour ceux qui seraient convaincus par le concept emploibreizh, il leur reste encore un bon mois pour apporter leur contribution.