Coup de projecteur sur EmploiBreizh : Comment rebondir après le chômage ?

Retrouvez Génération Bretagne, présenté par Robin Durand, ce mercredi 25 janvier sur France 3 Bretagne.

Aujourd’hui près d’1 demandeur d’emploi sur 2 est sans activité, depuis plus d’un an. Dans cette situation, comment rebondir pour retrouver un job ?

Retrouvez le témoignage de Fabio Giani créateur du site Emploibreizh, mais également d’Elena Maneru, DRH chez Digitaleo qui vous expliquera comment booster son CV via les réseaux sociaux.
De bons conseils vous seront également transmis tout au long de l’émission grâce à Anne le Menn, créatrice et directrice de Buroscope, une PME de 26 salariés spécialisée dans la formation professionnelle qui accueille 4600 stagiaires par an.

Le Courrier du Pays de Retz parle d’EmploiBreizh

Il crée un site d’offres d’emploi pour les Bretons

EmploiBreizh veut faciliter la vie des recruteurs et des chercheurs d'emploi sur la Région Bretagne

Fabio Giani est le concepteur du site internet emploibreizh.bzh. Avec sa start-up, cet habitant de Saint-Même veut faciliter la vie des recruteurs et des chercheurs d’emploi.

Après quinze années à travailler dans l’hôtellerie et à enchaîner les saisons entre mer et montagne, Fabio Giani a décidé de changer radicalement de vie professionnelle. En avril dernier, il a lancé emploibreizh.bzh, un site internet dédié à l’emploi comme son nom l’indique et seulement pour les cinq départements de la Bretagne historique.
« Je me suis rendu compte en cherchant du travail qu’en cliquant dur une annonce, cela m’amenait souvent vers un autre site, puis encore un autre et ainsi de suite, jusqu’à retrouver l’offre d’emploi d’originale, qui n’était même plus d’actualité », explique cet habitant de Saint-Même le Tenu, installé depuis 2010 sur la commune.
« Ma volonté est de proposer aujourd’hui un site internet qui permet aux candidats d’accéder à des offres en direct et simplifier la recherche, notamment, via la mise en avant de leur profil. Mon choix est la simplicité ». Il n’est même pas nécessaire de créer un compte pour postuler immédiatement.

Particularité : la gratuité

Pour les recruteurs ou les chercheurs d’emploi, déposer ou répondre à une offre est gratuit. Ce qui fait la singularité de cette plateforme. « Les charges pour les entreprises et les coûts de recrutement sont de plus en plus importants », indique l’italo breton originaire de Rennes. « Il faut compter 500-600 euros pour mettre en ligne une offre. Les associations, PME ou start-up n’ont pas forcément les moyens. Je trouvais dommage que toutes les offres ne puissent être diffusées ».

Mais emploibreizh.bzh attire aussi de grands groupe et cabinets de recrutement comme Capgemini, Zenika, Altran, Proservia… En un peu plus de six mois d’existance, le site internet compte 400 sociétés inscrites et il a enregistré plus de 600 offres de toute la région. Cela concerne notamment des postes de cadres intermédiaire, liés à l’informatique, à l’ingénierie des énergies…il y en a pour tous les niveaux de qualification.

« Le modèle économique repose principalement sur la vente de publicités et d’offres « premium » qui permet de remontrer les offres des recruteurs en haut de page » précise Fabio Giani. La start-up peut également proposer des services pour les entreprises en matière de ressources humaines : écriture d’annonces, traitement de CV ou encore recherche d’aides financières avec un prestataire extérieur. Fabio Giani est accompagné dans cette entreprise par son épouse, Priscille, riche d’une expérience dans le secteur commercial et le domaine du recrutement.

4000 Euros à récolter

Aujourd’hui, l’entrepreneur de 37 ans veut développer la notoriété d’emploibreizh. C’est pourquoi il a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme bretonne Kengo. « L’objectif est de récolter minimum 4000 euros pour améliorer notre communication sur les réseaux sociaux et professionnels, ainsi que notre référencement sur le web, explique le Tenumêmois. Nous travaillons déjà en partenariat avec le moteur de recherche gwenood.bzh« .

Ce projet pourra être financé si le créateur atteint au moins 70% de l’objectif à la fin de la collecte. Pour le moment, seulement 340 euros ont été réunis. Pour ceux qui seraient convaincus par le concept emploibreizh, il leur reste encore un bon mois pour apporter leur contribution.

Partenariat entre Gwenood et EmploiBreizh

Le moteur de recherche Breton, Gwenood, vient d’intégrer notre rubrique Emploi sur son Blog.

Gwennood ?
C’est qui ?
C’est quoi ?

Créé par Marie-Thérèse Poulain en 2015, Gwenood est Le moteur de recherche qui favorise les entreprises bretonnes dans ses résultats de recherche.

Utilisez Gwennod comme moteur de recherche et vous favorisez l’économie en Bretagne.

Agence Bretagne Presse : EmploiBreizh.bzh, le site Emploi Breton gratuit pour les entreprises !

Il n’existait aucun site Emploi à la fois gratuit et professionnel en Bretagne. C’est maintenant chose faite avec le site « EmploiBreizh.bzh », lancé par Fabio Giani en avril 2016 !
Le site offre à tous les acteurs économiques de la Région Bretagne (départements 22-29-35-44 et 56), la possibilité de « diffuser leurs offres d’emplois (stage / alternance) de façon gratuite. »

Philippe – ABP

EmploiBreizh lance sa campagne participative sur Kengo !

EmploiBreizh.bzh, le site Emploi Breton Gratuit lance sa campagne participative sur Kengo :

Notre objectif est de développer la notoriété du site et proposer un site Emploi Régional, Professionnel et Gratuit à tous les acteurs économiques de la région (dpt 22, 29, 35, 44 et 56)

Nous voulons aider également les demandeurs d’emploi qui le souhaitent à trouver un emploi en mettant leur profil en avant sur le site.

N’hésitez pas à nous soutenir dans ce projet !!

Pensez également à relayer l’information auprès de votre réseau.

Formation : + 10 % des apprentis Français bénéficiant d’Erasmus+ sont bretons


Aide à la recherche de partenariats à l’étranger (centres de formation et entreprises d’accueil) , formation de référents mobilité, soutien administratif… Les Régions, organisations professionnelles et CFA ont tout intérêt à s’appuyer sur des dispositifs d’envergure comme ERASMUS+. En Bretagne, l’environnement est particulièrement favorable à ces mobilités : plus de 10 % des apprentis français bénéficiaires du programme européen sont bretons (553 apprentis et accompagnateurs en 2015). Depuis hier, dans le (…)


Formation
Source: Formation : + 10 % des apprentis Français bénéficiant d’Erasmus+ sont bretons